C’est la veille du mariage de Chloé et Jérôme que les parents de Jérôme débarquent d’Australie pour rencontrer la future belle famille. Marco, le père de Chloé semble vivre sa maladie d’Alzheimer avec le sourire. Odette, sa femme, met tout en œuvre pour préserver son mari de toute situation porteuse de stress. C’est sans compter sur la belle-mère de Chloé, une femme exubérante qui, à peine arrivée, annonce à son fils, qu’il doit renoncer à son mariage sous peine de perdre un million d’euros. Chloé stresse, Jérôme doute, Marco ne reconnait plus personne. Perdue entre affolements, quiproquos, et retournements inattendus, Chloé arrivera-t-elle à célébrer son mariage?

Résumé

La pathologie engendre naturellement des effets comiques, des quiproquos, des confusions qui peuvent être prises à la rigolade (ou au tragique). La maladie a très mauvaise presse, la peur et l’angoisse qu’elle génère aggravent tout, pour tout le monde. Nous avons pensé que cette pièce était un bon moyen de faire voir autrement le patient, sa pathologie et ce qui était nécessaire à lui et à ceux qui l’entourent pour bien vivre cet état si particulier. Si on arrive à trouver la bonne attitude, les choses s’enchainent assez facilement. Le patient ne vit que dans la relation, que par la relation. Il peut faire énormément de choses s’il est correctement accompagné. Hors de la relation il est perdu dans l'océan du temps. Perdu et rejeté, il n’osera plus rien extérioriser, il survivra prisonnier de la peur, de la honte et de l’ennui.

Alzheimer revisité

 

A l’annonce du diagnostic de la maladie d’Alzheimer de son mari, Colette Roumanoff a cherché sur internet des renseignements. Elle n’a trouvé que des informations désespérantes. Confrontée à de situations étranges et bizarres, elle a compris peu à peu qu’on pouvait trouver des moyens d’apprivoiser la maladie, de la contourner, de vivre avec et surtout d’éviter les pièges où il est si facile de tomber.

 

La naissance de la pièce

En 2009, le Docteur Drunat, qui soignait son mari, leur a demandé de témoigner devant des étudiants et des soignants. Un résumé de dix minutes de ce témoignage (Peut-on vivre heureux avec Alzheimer ?) a été mis sur Dailymotion. Ensuite Colette a été invitée à intervenir sur le sujet.

On lui demande alors : « Comment vous faites ? » Voyant que les explications qui sont nécessaires ne sont pas suffisantes, elle a eu avec sa fille Valérie, l’idée d’écrire une pièce de théâtre qui pourrait montrer les situations critiques et les manières d’y faire face. La pièce, construite comme du théâtre de boulevard avec des personnages hauts en couleur, reproduit fidèlement des situations vécues et propose des modèles de comportements.